Forum PNC Algériens

Espace de discussions pour la corporation PNC en Algérie


    Une vie sur les ondes radio : Controleur Aerien

    Partagez

    PNCTunisair
    PNC débutant 100h

    Nombre de messages : 253
    Date d'inscription : 04/02/2008

    Une vie sur les ondes radio : Controleur Aerien

    Message par PNCTunisair le Mer 02 Avr 2008, 15:49

    Si vous souhaitez devenir contrôleur aérien, ou plus exactement ingénieur du contrôle de la navigation aérienne (ICNA), dans le secteur civil, une seule voie possible : la formation dispensée sous contrôle de la DGAC (direction générale de l’Aviation civile) par l’Ecole nationale de l’aviation civile (ENAC). Le recrutement se fait sur concours ouvert aux titulaires d’un bac + 2 scientifique (classes préparatoires, Deug/Licence 2, DUT, BTS ou Deust). Aux dires de l’école elle-même, le meilleur profil pour avoir des chances de réussir le concours est un bac scientifique suivi d’une classe préparatoire scientifique, ainsi qu’un bon niveau d’anglais (à ne surtout pas négliger).

    Le concours en France :
    Les épreuves s’organisent en deux tours. Au programme des épreuves écrites : mathématiques (QCM de 4 heures, coefficient 2), physique (QCM de 4 heures, coefficient 2), français (durée 4 heures, coefficient 2), anglais (QCM de 2 heures, coefficient 3). Le concours comprend également une épreuve écrite optionnelle obligatoire à choisir entre les maths, la physique et les sciences industrielles pour l’ingénieur (durée 4 heures, coefficient 3). Les inscrits peuvent également choisir de passer une épreuve écrite optionnelle pour gagner des points supplémentaires. Cette épreuve portera au choix sur leurs connaissances aéronautiques (niveau du brevet de pilote privé) ou sur leur connaissance d’une deuxième langue vivante (allemand, espagnol, italien ou russe). Seuls les candidats déclarés admissibles à la suite des écrits sont convoqués aux oraux. Les épreuves orales concernent les mêmes matières que les épreuves écrites.

    La formation
    La formation d’ingénieur du contrôle de la navigation aérienne (ICNA) dure trois ans. La formation de base, dispensée sur le campus de l’ENAC à Toulouse, dure 18 mois. Durant cette période, vous ferez l’acquisition de toutes les connaissances nécessaires à l’exercice de votre futur métier. Au programme : la maîtrise des données et techniques propres au domaine aéronautique, ainsi que des cours portant sur la gestion et l’économie du transport aérien, l’organisation de l’aviation civile française et internationale, etc. Et, bien entendu, des cours d’anglais, la langue internationale de l’aéronautique. Mais, à l’ENAC, vous ne ferez pas uniquement de la théorie. En effet, l’école est équipée de simulateurs radars et de simulateurs de contrôle d’aérodrome qui suivent de près l’évolution du matériel en salles de contrôle. Vous aurez donc le droit d’aller « jouer » sur ces merveilleuses machines à images de synthèse projetées sur des écrans à 180 degrés, sur lesquels avions de tourisme et gros-porteurs se croisent et se frôlent au gré des performances des apprentis contrôleurs... Aux côtés d’un formateur, vous aurez à faire face à toutes les situations possibles et imaginables en matière de contrôle aérien. Aux dires de certains anciens élèves, l’illusion est parfaite : le stress et les poussées d’adrénaline sont donc souvent au rendez-vous...

    Après cette formation de base dispensée à Toulouse dans les locaux de l’ENAC, les élèves effectuent 18 mois de stage pratique, le plus souvent dans ce qui deviendra leur premier centre de contrôle. A ce propos, il est important de signaler que les élèves choisissent, à miformation, leur futur centre d’affectation en fonction de leur classement : inutile de préciser que les postes situés dans le sud de la France sont les plus demandés... Cette deuxième période de 18 mois sur le terrain comporte un stage linguistique de six semaines en pays anglophone, un stage dans une compagnie aérienne, et, cerise sur le gâteau, une formation au brevet de pilote privé... Histoire d’appréhender au mieux ce qui se passe « de l’autre côté du micro ».
    Pendant ces trois années, les étudiants sont rémunérés : 17 200 euros bruts annuels en première année, 22 700 euros bruts en deuxième année et 26 700 euros bruts annuels en troisième année. En contrepartie, les élèves s’engagent à rester sept ans dans la fonction publique à l’issue de leur formation. Pour couronner ces trois années, les étudiants rédigent et présentent un mémoire de fin d’études. La formation se prolonge ensuite durant une période pouvant aller jusqu’à deux ans, laquelle est nécessaire à l’obtention de la qualification propre à leur centre. Par la suite, si le contrôleur change de centre de contrôle en cours de carrière, il devra repasser la qualification propre à son nouveau centre.


      La date/heure actuelle est Mer 07 Déc 2016, 00:44