Forum PNC Algériens

Espace de discussions pour la corporation PNC en Algérie


    operation E.ticket c'est pour juin

    Partagez

    kingsim
    Instructeur

    Nombre de messages : 1205
    Date d'inscription : 09/07/2007

    operation E.ticket c'est pour juin

    Message par kingsim le Jeu 22 Mai 2008, 16:32

    Généralisation du e-ticket aérien et maritime
    Dans moins de 10 jours, le billet d’avion et de bateau en papier tirera définitivement sa révérence. Les systèmes de réservation, dont les plus importants Amadeus et Galliléo, ne permettront plus de délivrer le billet en papier.

    Une véritable révolution dans le monde des transports aérien et maritime des voyageurs qui a nécessité la mobilisation des compagnies et leur principale association, IATA en l’occurrence, des années durant.
    Le 1er juin prochain, les systèmes de réservation des sièges dans la majorité des compagnies aériennes et maritimes n’émettront plus les actuels billets en papier. Pour l’Algérie, en retard dans l’application de la réforme, les 15 compagnies aériennes qui desservent les aéroports du pays passeront toutes, sauf changement de dernière minute, à l’e-ticket. L’exception peut venir des conditions matérielles de mise en place du système pour des raisons liées à la gestion interne des compagnies ou même du développement du pays.
    Dès le 1er juin prochain, il ne sera plus possible de revalider un billet papier, acheté auparavant, au sein des agences de voyages et autres guichets des compagnies.
    Afin de protéger les intérêts du consommateur, ces dernières peuvent proposer soit un échange en billet électronique, soit un remboursement du billet papier avec une nouvelle émission en billet électronique. Toutefois, pas d’affolement. Tous les billets papiers émis avant le 1er juin 2008 seront valides jusqu’à leur date d’expiration. Reste aux porteurs nominatifs de ces titres de voyages de vérifier avec exactitude la date de validité car, avec le foisonnement des récentes formules promotionnelles, les usagers sont souvent mal renseignés sur les conditions particulières d’émission de leurs billets en papier.
    Le système Amadeus prévoit, d’ailleurs, une série de dérogations pour les itinéraires avec plusieurs compagnies et où au moins une des compagnies n’a pas d’accord interligne e-ticket avec les autres. Les itinéraires avec des segments non éligibles, les dossiers pour lesquels la référence compagnie n’est pas renvoyée ou encore les itinéraires avec des segments non éligibles.
    Pour certaines compagnies, les itinéraires avec des segments passifs, des segments open, des groupes, des bébés, des enfants non accompagnés sont aussi concernés par des dérogations.
    Le passage à l’e-ticket est une occasion pour les pouvoirs publics de constater le retard qu’enregistre le pays en matière de réforme du système bancaire. Le passage à l’e-ticket, à cause d’un système bancaire à la traîne, ne permet pas de passer à l’e-commerce, soit à une réservation de son billet 100% électronique. L’Algérien résident sera toujours obligé de passer par une agence de voyages pour payer son ticket. D’où ni Air Algérie ni l’ENMTV, encore moins la Cnan, pour ne citer que les entités de droit algérien, ne vont bénéficier d’un des avantages du système, le gain en coûts.
    Reste que ces compagnies ne supporteront plus les cours de fabrication du billet en papier, ni les retombées des pertes et annulations des titres ou encore les contraintes des enregistrements.
    Air Algérie, l’ENMTV et la Cnan ont, ici, une occasion pour se redéployer sur leur métier de base, le transport, en continuant leur politique de modernisation à travers le délestage de l’activité vente.

      La date/heure actuelle est Dim 04 Déc 2016, 23:20