Forum PNC Algériens

Espace de discussions pour la corporation PNC en Algérie


    voila la theorie de notre faiblesse

    Partagez

    kingsim
    Instructeur

    Nombre de messages : 1205
    Date d'inscription : 09/07/2007

    voila la theorie de notre faiblesse

    Message par kingsim le Lun 24 Nov 2008, 02:08

    C’est une théorie de Malcolm Gladwell, qui s’est attaché à ces changements mineurs qui peuvent provoquer de véritables bouleversements. Comment faire une grande différence avec de très petites choses ; comment, avec de l’imagination et un levier, initier un mouvement qui fera boule de neige et changera tout. Comment des individus, qu’il appelle « connecteurs », peuvent propager une idée à partir de rien et contaminer l’entourage, créant une mode vestimentaire ou une révolution politique, un courant culturel ou un bouleversement historique. Faisant appel à l’épidémiologie, la psychologie, la sociologie et la dynamique des groupes, Gladwell applique toutes ces sciences à une large gamme de comportements sociaux. A l’inverse, pour l’Algérie qui vient d’atteindre un nouveau point de non-bascule, il est intéressant de voir comment, et en de nombreuses occasions – 1962, 1965, 1979, les années 1990, 1999 et 2008 – elle a failli devenir « quelqu’un de bien » et comment elle rate à chaque fois le petit coup de pouce qui créerait l’épidémie et ferait tout basculer pour devenir un pays moderne, libre et prospère. A cause d’hommes (petits) qui ne prennent pas les (petites) décisions au bon moment, le point de bascule est toujours repoussé et le pays replonge dans une phase atonique, plate et sans futur. Pourquoi les pays arabes et africains restent-ils pour la plupart des dictatures automatiques qui tournent en boucle ? Ce n’est pas une fatalité culturelle ou génétique, c’est simplement que les « connecteurs » sont sous surveillance constante et que tout est fait pour que le moindre petit changement soit étouffé dans l’œuf sans pouvoir se propager. A coup sûr, le régime algérien a dû lire Gladwell ou, du moins, un résumé concocté par les services. La seule épidémie qui se propage régulièrement est la typhoïde. Ce qui n’a évidemment rien à voir avec l’histoire. Ou alors celle des virus.

      La date/heure actuelle est Jeu 08 Déc 2016, 21:12