Forum PNC Algériens

Espace de discussions pour la corporation PNC en Algérie


    crash d'un avion ,victimes et causes des oiseaux

    Partagez

    djega
    PNC débutant 100h

    Nombre de messages : 288
    Date d'inscription : 24/12/2008

    crash d'un avion ,victimes et causes des oiseaux

    Message par djega le Jeu 19 Fév 2009, 23:22

    L’Airbus A320 de la compagnie américaine US Airways effectuait un vol passager entre New York (Etats-Unis) et Charlotte (Caroline du Nord, Etats-Unis). 150 passagers et 5 membres d’équipage étaient à bord. L’appareil s’est écrasé au décollage de New York. Toutes les personnes à bord ont survécu à l'accident.

    Près de 3 minutes après le décollage de l’aéroport de New York La Guardia, l’équipage signala une collision avec des oiseaux se déclara en situation de détresse. Un bruit sourd provenant du niveau des ailes venait d’être entendu, et de la fumée et des flammes sortaient des moteurs. L’Airbus A320 venait de percuter plusieurs oies. L’appareil perdit de la puissance et l’altitude commença à chuter rapidement, alors que l’avion se dirigeait droit vers la rivière Hudson, à l’ouest de Manhattan. Les pilotes tentèrent un amerrissage sur la rivière. La manœuvre fut réussite, et l’A320 s’arrêta sur l’eau sans se briser. L’avion flotta quelques minutes sur les eaux glacées de la rivière. Il fut rapidement submergé jusqu’au niveau des hublots, mais pendant ce temps les équipes de sauvetage réussirent à extraire tous les passagers et membres d’équipage de l’appareil. De nombreux bateaux vinrent porter secours sur le lieu de l’accident.
    Enregistrement des conversations entre l’A320 de US Airways (appelé «Cactus 1549») et les contrôleurs aériens.
    Bien que ses moteurs ne développaient presque plus de puissance et que son avion planait irrémédiablement sans pouvoir atteindre aucune piste, le commandant de bord communiquait avec les contrôleurs aériens en gardant un calme remarquable. Lorsque le commandant de bord annonça qu’il allait amerrir dans l’Hudson, le contrôleur fut tellement surpris qu’il lui faudra quelques secondes avant de répondre un «Pouvez-vous répéter Cactus». Et à partir de ce moment l’équipage ne fut plus entendu.
    Les collisions avec les oiseaux peuvent difficilement être évitées par les pilotes. Une telle collision peut sérieusement gêner le pilotage de l’avion si les oiseaux endommagent les surfaces de contrôle ou pénètrent à travers le pare-brise. Les oiseaux peuvent aussi être aspirés dans les moteurs, risquant de les endommager ou même de les détruire.

      La date/heure actuelle est Mer 07 Déc 2016, 00:48